S'exprimer, essayer de nouvelles tournures de phrases, discuter des textes lus, des thèmes abordés en classe, de n'importe quoi histoire d'obtenir des points de participation principalement... faire des efforts au niveau du français correct...


    Gabrielle Roy - Jacqueline

    avatar
    jgarvin

    Messages : 5
    Date d'inscription : 03/02/2011

    Gabrielle Roy - Jacqueline  Empty Gabrielle Roy - Jacqueline

    Message  jgarvin le Jeu 10 Fév - 19:28

    Est-ce que Gabrielle Roy devrait être connue en tant qu'auteure canadienne, canadienne-française, franco-manitobaine ou québécoise?

    Je pense que c'est diffiçile de nommé Gabrielle-Roy juste une auteure canadienne, ou canadienne-française, ou franco-manitobaine. La raison est parce-qu'elle a non seulement commencé ses études en français où elle était née (en Manitoba), mais elle a aussi passé la majorité de sa vie en Montréal comme professeur et écrivaine.

    Alors, si elle a été nommé fondé sur son lieu origine, être nommé franco-manitobaine fais du sense. À mon avis, notre lieu de naissance ne représente jamais quelqu'un au complet. Ce n'était pas son choix à elle d'être née en Manitoba. C'est à cause de ses choix qu'elle a voyagé à Montréal et explorer la langue française. Elle devrait être reconnue pour ses choix dans sa vie... et être au moins nommée comme auteure canadienne-française-québécoise!

    Smile
    avatar
    melavera

    Messages : 165
    Date d'inscription : 09/01/2011

    Gabrielle Roy - Jacqueline  Empty Re: Gabrielle Roy - Jacqueline

    Message  melavera le Jeu 3 Mar - 18:15

    Intéressant...
    Moi, quand je pense à Gabrielle Roy, je pense : Franco-Manitobaine!
    Je pense aussi que les francophones hors Québec ont besoin des héros, des icons culturels. Nous avons peu de grands auteurs dans nos communautés fortement infligées par l'assimilation à l'anglais où les taux de littératie sont très, très faibles. Donc je veux garder Gabrielle Roy HORS Québec... Mais c'est seulement mon opinion à moi. Je ressens les effets traumatiques du nationalisme québécois, pas individuellement (je m'en fous) mais collectivement.

      La date/heure actuelle est Ven 18 Oct - 10:52